Retour
Toutes les femmes connaissent Yves Rocher. La marque de cosmétiques revendique le respect de la nature comme valeur fondatrice. C'est donc tout naturellement que la Fondation Yves Rocher a créé un prix qui récompense les femmes œuvrant pour la protection de l'environnement : le Prix Terre de Femmes. 20170306_TERRE-DE-FEMMES_1

Le Prix Terre de Femmes récompense des femmes engagées pour l'environnement

Toutes les femmes connaissent Yves Rocher. La marque de cosmétiques revendique le respect de la nature comme valeur fondatrice. C'est donc tout naturellement que la Fondation Yves Rocher a créé un prix qui récompense les femmes œuvrant pour la protection de l'environnement : le Prix Terre de Femmes.

Qu'est-ce que le Prix Terre de Femmes ? 

Il vise à apporter un éclairage sur leurs actions en faveur de la planète, à éveiller les consciences autour de la protection de la biodiversité et à montrer que chacun peut œuvrer pour une écologie solidaire. 
Ce prix, créé en 2001, récompense des femmes qui s'engagent au quotidien dans la protection de l'environnement, dans la sauvegarde du monde végétal ou animal et qui travaillent pour le bien-être des populations. Il vise à apporter un éclairage sur leurs actions en faveur de la planète, à éveiller les consciences autour de la protection de la biodiversité et à montrer que chacun peut œuvrer pour une écologie solidaire. Le Prix Terre de Femmes récompense des femmes dans 10 pays. Pour être remarqués, les projets doivent être créés par une femme, dirigé par elle et déboucher sur des réalisations concrètes. Il n'est pas nécessaire de mener des actions d'envergure, il suffit d'être utile à la nature et aux populations. Les projets soutenus sont variés : protection des pins en Pologne, fours solaires à Madagascar, protection des grands singes...
 
20170306_TERRE-DE-FEMMES_2

Les lauréates françaises de 2016 

Le premier prix a été décerné à Delphine Roullet, fondatrice d'une association qui protège depuis 2009 un lémurien de Madagascar. Son action a conduit à retirer ce lémurien de la liste des espèces en voie d'extinction. Vient ensuite Anne Maltroni, qui a créé en France un centre équestre agro-écologique. Il accueille des enfants autistes pour des séances d'équithérapie visant à améliorer leur socialisation et leur autonomie. Magali Queyranne, enfin, mène au Pérou une action de reboisement et de développement de l'agriculture urbaine. Au-delà de l'aide concrète qu'apporte le Prix Terre de Femmes, la Fondation Yves Rocher a voulu permettre à chacune d'entre nous de soutenir les actions primées ; c'est le dispositif « coup de pouce », accessible sur le site de la Fondation.
La Fondation Yves Rocher a voulu permettre à chacune d'entre nous de soutenir les actions primées.
Il suffit de choisir un projet à aider pour ensuite lui donner du temps, du matériel, des compétences spécifiques ou être simplement un relais de communication. Le 7 mars 2017, seront dévoilées, lors de la 16ème cérémonie, les noms des nouvelles lauréates françaises. 

 

Texte : Nathalie STRAUCH / Photos : Fondation Yves Rocher - iStock

LE PRIX TERRE DE FEMMES EN CHIFFRES :
  • 350 femmes récompensées
  • 1,8M€ versés depuis 2001
  • Des projets soutenus dans plus de de 50 pays
  • 10 pays participants : France, Allemagne, Suisse, Russie, Maroc, Portugal, Ukraine, Mexique, Turquie, Italie

20170306_TERRE-DE-FEMMES_3

LES PREMIÈRES LAUREATES DES PRIX 2017 :

  • En Italie : Daniela de Donno œuvre dans une région isolée de Tanzanie pour le projet « Maison des enfants Sanganigwa » qui s'occupe d'enfants orphelins atteins du sida. Son projet vise à gérer au mieux les ressources en eau, plantes potagères et arbres de l'orphelinat.
  • Au Maroc : Hanane Lachehab  Elle gère un groupement de femmes productrices d'huile d'olive selon des normes respectueuses de l'environnement et qui valorise la biomasse issue des sous-produits de l'huile.