Retour
C'est un médecin indien, le docteur Kataria, qui, convaincu des bienfaits du rire sur la santé physique et mentale, met au point en 1995 le yoga du rire. Il crée le premier club de yoga du rire dans un parc de Mumbay. 22 ans après sa création, cette méthode novatrice a des adeptes dans plus de 100 pays dans le monde. 20170925_FM_Yoga_1
Shutterstock

Le rire : une pratique universelle bonne pour la santé

C'est un médecin indien, le docteur Kataria, qui, convaincu des bienfaits du rire sur la santé physique et mentale, met au point en 1995 le yoga du rire. Il crée le premier club de yoga du rire dans un parc de Mumbay. 22 ans après sa création, cette méthode novatrice a des adeptes dans plus de 100 pays dans le monde.

Qu'est-ce que le yoga du rire ?

Tout le monde rit, sans barrière culturelle ni linguistique. Mais dans les sociétés occidentales, on rit de moins en moins (18 mn/jour en 1939, 6 mn en 2000), alors qu'il est scientifiquement prouvé que rire est bénéfique pour la santé, à condition de rire 10 à 15 mn en continu. Des études cliniques ont montré que le rire fait diminuer le niveau de stress en même temps qu'il favorise les attitudes positives et permet de lutter contre dépression et burn out. Le rire a également des effets bénéfiques pour le cœur (les « rieurs » développent moins de maladies cardio-vasculaires) et le système immunitaire. Enfin, les personnes qui rient ont une philosophie de vie plus optimiste et savent mieux faire face aux difficultés quotidiennes sans sombrer dans la mélancolie.

Comment fonctionne le yoga du rire ?

En pratiquant le yoga du rire, on effectue des exercices permettant d'atteindre le temps nécessaire pour que le rire soit bénéfique, avec un rire profond. Le yoga du rire ne nécessite aucun prérequis et chacun peut suivre une séance proposée par un club de yoga du rire (à but non lucratif, accueillant le grand public, pour partager des valeurs positives sans crainte de jugement, quel que soit l'âge). Le yoga du rire associe des exercices provoquant un rire sans raison, qui, en jouant sur l'aspect communicatif parmi les participants, va se transformer en rire franc, et des exercices de respiration profonde pratiqués dans le yoga (pranayama). Les bienfaits obtenus partent du principe scientifiquement démontré que « le corps ne fait pas la différence entre un rire spontané et un rire simulé ». Les pratiquants ressentent du bien-être et voient leur énergie augmenter.
 
20170925_FM_Yoga_2
© Shutterstock

Une séance type de yoga du rire

Le yoga du rire se pratique en groupe, sous l'autorité d'un responsable qui indique les exercices à faire. En début de séance, le rire est forcé (par exemple saluer chacun en riant) mais peu à peu un vrai rire s'installe : le rire est contagieux, il donne aux participants un air avenant qui favorise encore sa diffusion. Tout le monde finit par se laisser gagner, sans peur du jugement ; une complicité s'instaure dans le groupe, soudé par le rire. Au fur et à mesure des exercices, les rires sont de plus en plus profonds, ce qui stimule le diaphragme. Ils sont couplés avec des exercices de lâcher prise et d'évacuation des tensions. Une vraie détente s'installe, idéale pour relativiser et repousser les angoisses. Dès la première séance, le sommeil est meilleur. Les personnes qui pratiquent régulièrement témoignent d'une
Les pratiquants ressentent du bien-être et voient leur énergie augmenter.
amélioration de leur vie quotidienne en faisant notamment mieux face au stress. Ils sont de meilleure humeur et prennent l'habitude de rire bien plus fréquemment. « Dans le corps, chaque épisode de rire aide à la circulation de la vie : la tension artérielle diminue, les artères du cœur facilitent le passage du sang et de l'oxygène, les deux branches du système nerveux autonome se rééquilibrent et même les cellules immunitaires sont plus actives contre les virus ou contre le cancer...», selon David Servan Schreiber.
 
20170925_FM_Yoga_3
© Shutterstock

Textes : Nathalie Strauch / Photos : Shutterstock