Retour
La sédentarité (du latin « sedere », être assis) met notre santé physique ou psychique en danger. Liée à notre mode de vie et aux progrès techniques, elle est, comme le prouvent de nombreuses études scientifiques, la cause de bien des maladies, du surpoids au diabète en passant par l'infarctus. 20170322_Sedentarite1

La sédentarité : un vrai danger pour la santé

La sédentarité (du latin « sedere », être assis) met notre santé physique ou psychique en danger. Liée à notre mode de vie et aux progrès techniques, elle est, comme le prouvent de nombreuses études scientifiques, la cause de bien des maladies, du surpoids au diabète en passant par l'infarctus.

Un constat alarmant

Avec le progrès technique, nous passons de plus en plus de temps assis dans les transports, au travail et devant la télévision ou l'ordinateur. Nous sollicitons de moins en moins nos muscles, alors que notre corps est conçu pour l'exercice physique. Ainsi, un homme préhistorique marchait 15 km par jour quand nous n'en parcourons plus que 2.
Un homme préhistorique marchait 15 km par jour
quand nous n'en parcourons
plus que 2.
Les études scientifiques démontrent que la sédentarité provoque une augmentation de l'inflammation dans l'organisme et affecte l'espérance de vie : plus le temps journalier en position assise est élevé, plus l'espérance de vie est courte. La sédentarité est d'abord la cause de maux de la vie quotidienne (jambes lourdes, sensation de fatigue). Elle affecte ensuite le squelette (mal de dos) et favorise le développement de pathologies cardio-vasculaires, du diabète, de l'obésité ou de la dépression (entre autres).
 
20170322_Sedentarite2

Déjouer les méfaits de la sédentarité

Notre santé dépend donc de notre comportement. Il existe un moyen de contrecarrer les effets de la sédentarité : reprendre une activité physique. Le bénéfice est réel à tout âge. Bouger permet de se réapproprier son corps, pour vivre mieux et en meilleure santé.
Bouger permet de se réapproprier son corps, pour vivre mieux et en meilleure santé.
On peut commencer par modifier sensiblement son mode de vie pour bouger plus. Prendre ainsi l'habitude de téléphoner debout, de ne pas s'asseoir dans les transports en commun, de monter les escaliers plutôt que d'utiliser l'ascenseur. L'idéal est de marcher 30 minutes d'un bon pas chaque jour : descendre du bus une station plus tôt, ne pas prendre la voiture pour de petits trajets ou consacrer 10 minutes de la pause déjeuner pour marcher. Il faut favoriser ensuite les ballades en famille, le déplacement à vélo, le jardinage et idéalement, programmer 2 ou 3 séances sportives par semaine. La lutte contre la sédentarité est devenue un enjeu majeur : des ergonomes étudient des bureaux où travailler debout ou assis, les villes favorisent les zones piétonnes. À nous de reprendre notre santé en main en bougeant plus !
 
20170322_Sedentarite3
 
Texte : Nathalie STRAUCH / Photos : iStock
« Si nous ne changeons pas notre mode de vie, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, nous vivrons moins vieux que nos parents ». Pr François Carré auteur du livre : Danger sédentarité (Cherche Midi)