Retour
Bientôt l’été. Les vacances sont souvent l’occasion de voyages dans les grandes villes européennes comme Berlin, Amsterdam, Madrid ou Florence. On y visite des monuments plus intéressants les uns que les autres. Certaines villes proposent en plus des expositions remarquables. C’est le cas à Vienne et Edimbourg. Profitez-en !
20180531_Expo_1

Découvrez deux expositions remarquables pour cet été !

Bientôt l’été. Les vacances sont souvent l’occasion de voyages dans les grandes villes européennes comme Berlin, Amsterdam, Madrid ou Florence. On y visite des monuments plus intéressants les uns que les autres. Certaines villes proposent en plus des expositions remarquables. C’est le cas à Vienne et Edimbourg. Profitez-en !

À Vienne, une exposition anniversaire « Egon Schiele, expression et lyrisme »

2018 est l’année anniversaire des 100 ans de la mort de 4 artistes autrichiens majeurs : Klimt, Wagner, Moser et Schiele. Ce dernier, disparu à 28 ans, fait l’objet d’une belle exposition (du 23/2 au 4/11/18) au Leopold Museum, qui possède la plus grande collection d’œuvres de l’artiste. C’est la carrière et l’éclectisme d’Egon Schiele, artiste majeur de la Sécession viennoise, qui sont retracés dans cette exposition. On y admire des œuvres diverses : croquis et peintures mais aussi photos, lettres et autres documents papier, qui permettent de comprendre l’homme en plus de l’artiste. Pas de parcours chronologique mais des œuvres regroupées en fonction des thématiques chères à Schiele : les femmes, la spiritualité, les paysages. On suit son évolution inscrite dans le rejet de la tradition : couleurs violentes, traits aigus, paysages tourmentés, corps enlacés. Des explications permettent d’approfondir les thèmes et de replacer les œuvres dans un contexte historique et culturel.

20180531_Expo_SCHIELE

À Edimbourg, une exposition met en lumière Canaletto et l’art à Venise.

Un des must d’Edimbourg reste sans conteste Holyrood, résidence officielle de la reine, idéale pour découvrir l’histoire royale en écosse. Cet été on peut coupler cette visite avec celle de l’exposition Canaletto, présentée du 11 mai au 21 octobre 2018. Les collections royales détiennent en effet le plus grand nombre d’œuvres du peintre vénitien (achetée en 1762 par le roi Georges III). Ce grand artiste du XVIIIème a représenté Venise sous tous les angles : les splendeurs architecturales comme le Palais des Doges, la basilique Saint Marc, le grand Canal et ses palais, … mais aussi les fêtes, le théâtre, les figures masquées du carnaval, les régates célébrant l’Ascension. On peut ainsi admirer son sens du détail, son habileté à peindre les effets de la lumière sur l’eau et sa grande maitrise de la perspective. Outre Canaletto, cette exposition sur l’art à Venise présente des œuvres d’autres artistes vénitiens comme Sébastiano, Ricci ou Longhi.

20180531_Expo_CANALETTO

Texte : Nathalie STRAUCH / Photos : Leopold Museum - Royal Collection Trust - Shutterstock

Exposition Egon Schiele : une campagne de publicité européenne jugée trop « osée » au Royaume Uni et en Allemagne 100 ans après sa mort, certaines œuvres de Schiele continue de défrayer la chronique : des affiches annonçant l’exposition viennoise ont été refusées à Londres comme à Cologne. Elles reprenaient les œuvres suivantes : Homme assis nu (1910) et Fille aux bas oranges (1914). En réponse, l’Office du Tourisme de Vienne a fourni de nouvelles affiches, où les corps sont recouverts d’un bandeau affichant : « Désolé, cent ans mais toujours aussi scandaleux aujourd'hui ».

SCHIELE_Sorry