Retour
Judicieuse pour les uns, impersonnelle pour les autres, l'utilisation d'un secrétariat médical ne laisse ni les praticiens ni les patients indifférents. Femmes-médecins décroche pour vous !
Débat_1

Pour ou contre l'externalisation d'un secrétariat médical - Allô DOCTEUR ?

Judicieuse pour les uns, impersonnelle pour les autres, l'utilisation d'un secrétariat médical ne laisse ni les praticiens ni les patients indifférents. Femmes-médecins décroche pour vous !

Les partisans de l'externalisation

Pour éviter les désagréments, certains médecins préfèrent déléguer leur secrétariat à une personne physique, présente sur place, ou une plateforme dédiée. Des sociétés de services existent et proposent des formules qui répondent aux besoins du médecin. Appels, courrier, urgences et archivage, elles mettent en place des forfaits adaptés.
 
C'est un gain de temps et d'énergie pour le médecin.
 
Maud Dupin, responsable chez Dictys, société qui gère le secrétariat des professions libérales, indique que « Le médecin n'a pas à se soucier de son agenda. Il peut demander à terminer sa journée à partir d'une certaine heure, de combler les creux entre les rendez-vous, de prendre ceux-ci plutôt le matin. Une bonne externalisation se cale en fonction du souhait du praticien » et d'ajouter que ce dernier « n'est pas sans cesse dérangé par les appels. Nous les filtrons afin qu'il soit pleinement avec son patient pendant la consultation. C'est un gain de temps et d'énergie pour lui. » 

L'implication personnelle 

À contrario, d'autres médecins optent pour une gestion de leur cabinet médical en interne. Essentiellement pour des questions de coût comme le rappelle le Dr Marie B., médecin généraliste à Paris, « Les avantages sont économiques. Seul dans son cabinet, embaucher une secrétaire à temps plein reviendrait trop cher. Il faut être au moins 2-3 médecins pour pouvoir assumer de tels frais. » Par ailleurs, même si elle reconnaît que le fait d'être dérangé est contraignant, elle souhaite garder un lien personnel avec sa patientèle. En effet, pour elle, « l'idée est de conserver un accès direct entre le patient et le médecin. » 
 

Texte : Virginie LEROY / Photos : Shutterstock

POUR
  • Un service à la carte
  • Une permanence assurée
  • Évite le dérangement
CONTRE
  • Tarif élevé
  • Impersonnel
  • Ne gère pas les urgences