Retour
En retard, en avance, une urgence, un médecin est toujours pris par le temps. Allié ou ennemi, il doit prendre en compte cette variable dans son planning. Femmes-médecins vous répond sans attendre !
Débat_temps_1

Le temps, un luxe

En retard, en avance, une urgence, un médecin est toujours pris par le temps. Allié ou ennemi, il doit prendre en compte cette variable dans son planning. Femmes-médecins vous répond sans attendre !
La Rédaction de Femmes-médecins
Où travaillez-vous ?
Bruno Cozzi
Je travaille dans un centre de santé réunissant cinq généralistes, un cardiologue, un dermatologue, un phlébologue, un ORL et un chirurgien viscéral. Plus deux infirmiers et sages femmes. Ce centre est ouvert de 9h à 21h, 7j/7. L'avantage de cette structure est que l'on dispose de diverses spécialités qui permettent d'orienter rapidement les patients vers la bonne prise en charge. C'est un gain de temps !
R.F.M.
Quelle est votre journée type ?
Bruno Cozzi
Ma journée débute à 9h par le tri du courrier (comptes-rendus d'hospitalisation, résultats d'examens) puis je consulte vers 10h avec des rendez-vous tous les quarts d'heure jusqu'à 14h. L'après-midi, je vois les patients sans rendez-vous jusqu'à 18h. La pause déjeuner est rare. Le soir, je m'occupe des télétransmissions jusqu'à 19h.

Débat_temps_2

R.F.M.
Comment vous organisez-vous ?
Bruno Cozzi
Pour faire fonctionner le cabinet jusqu'à 21h, deux médecins travaillent en décalé, alternant les patients avec ou sans rendez-vous. Le week-end, nous sommes d'astreinte une fois sur quatre. Pour faciliter les choses, nous faisons appel à des médecins remplaçants.
R.F.M.
Les médecins ont la réputation d'être rarement à l'heure. C'est votre cas ?
Bruno Cozzi
C'est difficile d'être à l'heure. Un examen dure 15 minutes mais les patients viennent en moyenne avec 3 ou 4 motifs de consultation et souvent le dernier est le plus important. Il faut composer avec, sans oublier 3 à 4 appels téléphoniques par heure. Je suis donc rarement à l'heure.
R.F.M.
Comment faites-vous en cas d'ajout ou de rendez-vous manqué ?
Bruno Cozzi
Quand un patient ne vient pas, je prends le suivant, toujours là avec un quart d'heure d'avance. Les rendez-vous s'intercalent peu car ces patients sont examinés par mes collègues qui consultent sans rendez-vous.
R.F.M.
Comment gérez-vous les débordements ?
Bruno Cozzi
Il m'arrive d'augmenter une consultation à vingt minutes et cel se répercute sur les suivantes. J'essaie de faire comprendre aux patients en salle d'attente qu'il faut être patient ! Et en cas de mécontentement, j'explique que la qualité de la consultation reste la même pour tous.

Débat_temps_3

R.F.M.
Quelles sont vos astuces pour les éviter ?
Bruno Cozzi
Concernant les appels téléphoniques, les secrétaires m'aident beaucoup. On utilise aussi du matériel connecté ;par exemple, dès que je mesure un paramètre il apparaît automatiquement sur mon logiciel, ce qui représente un gain de temps. Par les nouvelles technologies, j'essaie de trouver des solutions qui assurent ma concentration sur le médical et moins sur l'administratif.
R.F.M.
Que pensez-vous de l'application Doc Zen ?
Bruno Cozzi
C'est un outil pratique mais ce n'est ni une solution complète, ni suffisante. Par exemple, les tâches administratives, telles que les demandes de MDPH(1) et d'ALD(2), restent les mêmes et il faut s'en occuper. Pour moi, l'avenir est au regroupement des compétences mais aussi à l'optimisation des outils connectés. On est en train de vivre une révolution numérique, les médecins doivent être en avance !
R.F.M.
Quelle est pour vous la journée idéale ?
Bruno Cozzi
Les journées ne se ressemblent pas et c'est ce qui fait la saveur de notre métier !

Photos : iStock

À savoir !

Une enquête menée de janvier à mars 2015 par l'URPS indique que :

  • 94% des médecins en Ile-de-France
  • 71% en moyenne nationale

sont gênés quotidiennement par les rendez-vous non honorés.

L'absentéisme des patients fait perdre 40 minutes de consultation par jour.

Débat_temps_4 copie