Retour
Menée en 2012 et reconduite en 2013, le Conseil National de l'ordre des médecins a lancé une vaste campagne pour connaître au mieux les habitudes des médecins et leurs rapports avec leur Smartphone.
smartphone

Informatique médicale et Smartphone, c'est compatible ? (Informatique - Analyse)
Des Smartphones pour la médec'In !

En partenariat, avec le CNOM, VIDAL a crée un observatoire appelé « usages numériques en santé » afin de comprendre comment les médecins utilisateurs de Smartphone l'intègrent au quotidien dans leur vie professionnelle.

94% des médecins utilisateurs ont un usage professionnel de leur Smartphone

La première information surprenante réside dans le fait que 94% des médecins pourvus de ce type de téléphone en ont un usage professionnel courant. Il semble ainsi que cette technologie dépasse le cadre privé pour devenir un véritable outil de mesure et de gestion au sein du cabinet. Parmi ces 94%, 53% dispose d'applications purement médicales qui les accompagnent, les aiguillent dans leur diagnostic et peuvent servir de moyen de vérification avant de prescrire certains médicaments. Ce baromètre met notamment en lumière que 65% des applications téléchargées concernent les interactions médicamenteuses. Connexions sur des sites institutionnels et suivi des actualités médicales, le corps médical n'hésite plus à se brancher en cours de consultation.

L'importance de l'appareil photo

D'autre part, grâce à d'autres applications telles que l'appareil photo, la torche ou le dictaphone sont plus particulièrement utiles aux ophtalmologistes ou aux dermatologues pour rentrer, dans leur base de données, des éléments de suivi de leur patient. Lésions oculaires ou carcinomes, tout est archivé grâce à cette technologie et les pathologies n'ont qu'à bien se tenir ! Enfin, gérer son cabinet est dorénavant possible grâce à son téléphone qui met en marche à distance l'extinction des feux ou la mise en route de l'alarme.

Du bon usage des Smartphones, il semble que l'emploi de ce nouvel outil soit source de progrès et de gain de temps pour les médecins utilisateurs.