Retour
Martin Winckler est écrivain et cumule les succès de librairie. Il a aussi pratiqué la médecine pendant 25 ans. Féministe et militant, il est très engagé dans les questions de contraception, gynécologie et d’éthique des soins.
Martin Winkler

Martin Winckler : un écrivain-médecin

Martin Winckler est écrivain et cumule les succès de librairie. Il a aussi pratiqué la médecine pendant 25 ans.  Féministe et militant, il est très engagé dans les questions de contraception, gynécologie et d’éthique des soins. 

Un écrivain célèbre et engagé

Martin Winckler est un pseudonyme, celui d’un écrivain célèbre. Il est aussi médecin. Il commence sa carrière dans la campagne mancelle en 1983. Il y est généraliste et s’occupe aussi de contraception, sexualité et grossesse dans un centre d’IVG et de planification. Parallèlement, il devient écrivain. Son livre, la maladie de Sachs, publié en 1998, vendu à 600 000 exemplaires et Prix du Livre Inter, le rend célèbre.

Pendant des années, Martin Winckler poursuit ses activités de médecin et d’écrivain ; il s’intéresse aux romans et nouvelles mais aussi aux essais et à la littérature engagée sur la médecine et les droits des patients, en particulier pour la contraception. Touche à tout, Il écrit aussi sur les séries télévisées. Martin Winckler n’est pas quelqu’un qui modère sa parole. Ainsi, il est remercié en 2003 par France Inter ; il y tenait une chronique dans laquelle il a critiqué l’industrie pharmaceutique. Pendant 2 ans, il intervient en faculté de médecine, mais doit cesser en 2007 suite à une interview dans laquelle il dénonce l’autoritarisme et l’archaïsme de l’enseignement médical.
les brutes en blanc  La-maladie-de-Sachs  Le-choeur-des-femmes

Un site très consulté pour les questions gynécologiques

C’est à cette période qu’il lance son site internet http://www.martinwinckler.com/ (peu d’images, beaucoup de textes), reflet de ses préoccupations ; on y trouve des articles sur la télévision ou ses lectures, mais surtout un onglet "contraception et gynécologie" très fourni et très visité et dans lequel il casse le cou à de nombreuses idées reçues. Ses livres sont eux aussi de plus en plus engagés ; en 2009, il publie le Chœur des femmes, roman/témoignage dans lequel il dénonce les violences gynécologiques, le sexisme et le paternalisme des médecins. C’est encore un gros succès de librairie. Il s’intéresse à l’éthique du soin et part à Montréal entre 2009 et 2012 travailler comme chercheur sur le sujet. De retour en France, il stoppe sa profession de médecin et lance un blog participatif et coopératif https://ecoledessoignants.blogspot.com ouvert à tous autour des notions d’éthique et de pratique du soin.

Je n’ai jamais souhaité devenir le porte-voix de qui que ce soit. Je n’ai jamais voulu diriger, être au-dessus. Une des choses qui m’ulcère le plus, c’est d’être traité de "gourou". "Donneur de leçons", je veux bien. J’ai toujours été comme ça. Un jour je suis devenu écrivain, j’ai eu une parole publique et on m’a écouté. Mais "gourou" … Cette accusation vise à me disqualifier en laissant entendre que ce qui m’intéresse ce n’est pas de partager mais d’inculquer ce que je pense à coup de marteau sur la tête.

 

Texte : Nathalie STRAUCH